L’autre Marie de Lorraine : Mademoiselle de Guise

Mignard (d'après), Portrait de Marie de Lorraine, 1684. © The Fitzwilliam Museum, Cambridge

Mignard (d’après), Portrait de Marie de Lorraine, 1684. © The Fitzwilliam Museum, University of Cambridge

Cent ans après la naissance de Marie de Lorraine-Guise naît en août 1615 le dernier membre de la branche aînée des Guise, une autre Marie de Lorraine, plus tard appelée Mademoiselle de Guise. Ce sont ainsi deux femmes qui entourent l’histoire des Guise: Marie, fille aînée de la famille, née en 1515, et Mademoiselle de Guise, née en 1615.

Mademoiselle de Guise ne s’est jamais mariée. Elle aime la musique, comme son aïeul Claude de Guise, et entretient une brillante cour qui accueille des célébrités comme le poète Pierre Corneille ou le collectionneur François Roger de Gaignières. Le compositeur Marc-Antoine Charpentier loge un temps dans son hôtel particulier à Paris, rue du Chaume, l’actuel hôtel de Soubise où se trouvent aujourd’hui les Archives Nationales. Cet hôtel, anciennement hôtel de Clisson, fut acquis en 1553 par François de Lorraine, second duc de Guise, frère de Marie de Guise, et sa femme Anne d’Este.

Marie de Lorraine meurt en mars 1688, léguant son hôtel particulier parisien à François de Stainville, comte de Couvonges, mais le parlement de Paris casse son testament par arrêt du 26 avril 1689. La succession de Mademoiselle de Guise passe à ses héritiers naturels, la maison d’Orléans.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :