Le 14 septembre 2016 à Troyes, une conférence sur Marie de Lorraine

Un an après la célébration des 500 ans de la naissance de Marie de Lorraine-Guise, marquée par une fête à Joinville et un premier colloque « Marie de Lorraine-Guise 500 ans » à Bar-le-Duc, la Maison du Patrimoine de la ville de Troyes organise une conférence intitulée « Marie de Lorraine-Guise, princesse de Joinville et reine d’Écosse ». Cette conférence, qui se déroule le mercredi 14 septembre 2016 dans l’Auditorium de la Maison du patrimoine de Troyes, est tout d’abord un voyage en images. Au cours de cette présentation, la conférencière Annette Bächstädt proposera au public une rencontre visuelle de cette femme de la Renaissance dont la célébrité en Écosse est inversement proportionnelle à son absence en France. En effet, il n’existe toujours aucune biographie en français de Marie de Lorraine, fille aînée du premier duc de Guise et d’Antoinette de Bourbon.

Marie de Lorraine a souffert de l’ombre de sa fille, la surmédiatisée Marie Stuart Queen of Scots et, dans une moindre mesure, de ses frères Charles, cardinal de Lorraine et François, duc de Guise. Mais ce qui lui a probablement porté le plus de préjudice est le jugement sévère des historiens protestants écossais du XVIe siècle, et des historiens français du XIXe siècle, qui détestaient les Guise. Ainsi, les événements à Blois en décembre 1588 ont déteint sur celle qui est pourtant née l’année de la bataille de Marignan. Toute sa vie, Marie de Lorraine a représenté la France dans le lointain royaume d’Écosse, et elle est morte un peu moins de cinquante ans avant qu’il ne soit uni à l’auld ennemi, l’Angleterre, en la personne de son petit-fils, Jacques VI Stuart.

« Marie de Lorraine-Guise, princesse de Joinville et reine d’Écosse », conférence le mercredi 14 septembre à 18h30 à l’auditorium de la Maison du patrimoine, 3, rue Jean-Jacques Rousseau, 10800 Saint-Julien-les-Villas, tél. 03 25 82 59 45. Bus : ligne 3, 4 ou 11. Entrée libre.

Publicités

6 Commentaires

  1. Piat-Marchand catherine · · Réponse

    J’avais prévu d’aller aux archives de Troyes le 15. Je serai donc à votre conférence le 14, Anne, et j’espère avoir un moment pour vous rencontrer et discuter (Ecossais en Haute-Marne).
    Catherine Piat-Marchand

  2. Bonjour Catherine,
    merci de votre message. Je suis ravie de votre présence et aimerai beaucoup discuter avec vous, espérons que nous trouverons le temps! À mercredi, bien à vous. A.B.

  3. A reblogué ceci sur Marie Macphersonet a ajouté:
    How Marie de Guise is perceived in French history …

  4. Dear Marie,
    thank you for the reblog. I wish you could be coming, I’d love to discuss our common passion with you. Very best wishes, Annette

  5. I wish I could be there, Annette. One of these days! I’ve just finished ‘The Second Blast of the Trumpet’ in which Marie de Guise features prominently. Now embarking on the ‘The Last Blast and her struggle with the dreaded John Knox. The more I read about her the more my admiration for this remarkable woman who faced adversity with such fortitude, increases. Hope the conference goes well. Yours, Marie (PS Is there a link to the Programme?)

  6. Thank you for your kind words, Marie. Second Blast, great news, please let me know when it will be published.
    You mean the Troyes conference programme? The words figuring in red in my article are links to the Troyes website, that’s all that is available I’m afraid. Best, Annette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :